Vietnam

HCMC (= Ho Chi Minh City ) est pour moi la découverte du Vietnam des motorbikes, des mini tabourets et des mini tables en plastique rouge ou bleu, partout dans les rues et les trottoirs.
J’ai jamais vu autant de scooter de ma vie! Les premiers jours j’ai souvent eu envie de faire demi-tour quand je devais traverser la rue…c’est mission impossible !! (Et que je ne suis pas du gendre à attendre le feu vert pour les piétons) La raison ?  Il y a 5 millions de moto à hcmc!

Je découvre aussi que le Vietnam est très touristique.

Ah bon, tu ne le savais pas??

Non, pas à ce point !

Au début ça va, c’est facile : des d’excursions pas chères, les Cu chi tunnels (en comparaison la mine de potosí est le paradis!), le delta du mekong , les bus réservés par la guesthouse qui te paye même le taxi pour aller au lieu de départ du bus, des sleeping bus très bien  (je ne peux pas dire la même chose des routes)..mais…

..après une belle journée de plage à Na Trang j’arrive à Hoi An et je comprends que…non, cette fois, ça va être impossible d’échapper aux trappes à touriste.

Hoi An

Hoi An est super jolie mais avec un nombre de touristes au mètre carré incroyable ! Je sens que ne vais jamais réussir à découvrir un peu de Vietnam authentique, je ne pourrai jamais m’acheter un ticket de bus toute seule, ça va être impossible de sortir de la “route du touriste” trop bien tracée…

Je n’aime pas ça. Je ne suis pas partie un an en voyage pour vivre ça.

À Hoi An je dis au revoir au soleil, je le reverrai au Laos.

Prochaine étape, Dong Hoi, le ‘off of the beaten road’ du Lonely..on va voir!

En effet, beaucoup moins de touristes mais, pour aller aux magnifiques grottes ma seule option semble être l’excursion guidé à 50 dollars. Des voyageurs qui ont essayé de se rapprocher des grottes avec un bus local n’ont pas réussi (peut-être parce que tout le monde a une moto ?!). Coup de chance, un groupe d’australiens à l’hôtel arrive à trouver un minivan avec chauffeur et donc on dit tous (13 personnes c’est-à-dire la totalité des guests de l’hotel) ‘non merci’ à l’excursion organisée et on évite un journée rythmée par un mec avec son micro qui fait des blagues sur son prénom (phon, chian, chin..call me mike)! On ne va pas économiser beaucoup d’argent mais c’est tellement plus agréable et les grottes sont A M A Z I N G.

Paysages incroyables, le fleuve, les montagnes…pour moi le vert émeraude habite cet endroit précis de la planète.

Après les grottes je prends un bus direction Hanoi (avec ha hoi na io an vous pouvez écrire la géographie du Vietnam) où je retrouve presque plus de motorbikes qu’à hcmc.

Il y a beaucoup de motos aussi sur la highway (…plutôt lowway) et le bus, comme les voitures, et comme les motos mêmes, n’arrête pas de klaxonner sans raison. Sans raison parce que rien n’arrive à faire bouger moto ou un vélo sur la route. Le plus marrant c’est de regarder le matin tous les enfants, emmenés en moto à l’école, dormir sur le guidon ou sur le dos de leur parents malgré le bruit insupportable et la position pas trop confortable !

Hanoi, une journée à la très belle Halong bay (les embouteillages des moto est remplacé par celui des bateaux), les marionnettes sur l’eau et une conversation avec un fille vietnamienne qui profite des touristes pour pratiquer son anglais…ok, ça me va ! Je veux bien ! Et sinon…

Non ! J’ai besoin de rien, surtout pas d’être emmenée en moto quelque part ! Ils sont très, presque trop, gentils au Vietnam. Il y a toujours quelqu’un dans la rue avec un ‘are you looking for what?’ Well, pour l’énième fois, nothing !

Malgré le harcèlement continu, Hanoi est pas mal. Il y a une belle ambiance, tout le monde est dans la rue à boire (la bière la moins chère depuis le début du voyage!) et manger (pho, bun, bo, cao, chu, lao ect…tout trop bon!) et parfois, en sirotant mon café, j’arrive presque à oublier les clacksons.

Après la capitale je me dirige vers le nord du pays pour ensuite passer au Laos, donc une question se pose : Sapa ou Bac Ha?

Vu que tout le monde va à Sapa, le choix est vite fait surtout après que la fille de l’agence de voyage de l’auberge me dit que à Bac Ha je vais m’ennuyer et qui’ il faut absolument aller à Sapa. Après lui avoir dit que je cherche bien l’ennui, j’achète mon ticket pour Sapa mais je vais descendre avant, à Lao Cai, pour prendre un autre bus pour Bac Ha.

J’arrive à Lao Cai à 2h30 du matin car ce bus est fait pour faire arriver les autres (tous) le matin tôt à Sapa. C’est très tôt mais il y a des guesthouses ouvertes. Le lendemain je prends le premier vrai bus en Asie, je le paye 4 fois le prix et il est plein à craquer ! Enfin !!!
J’adore adore adore Bac Ha !! Il fait froid froid, il fait pas beau mais j’ai enfin l’impression de rencontrer des vrai gens. Les enfants avec leur “hello hello hello!”, les montagnes, les rizières et un marché du dimanche incroyable et ultracoloré! Un marché des vietnamiens pour les vietnamiens ! Buffles, poules, cochons, vivants et en morceaux, liqueur de riz, encens, vêtements, tous chez le coiffeur, etc…

bac ha

Je ne sais absolument pas ce que j’ai mangé, mais un dame à côté m’a aidé à l’assaisonner, et j’ai acheté un jupe traditionnelle qu’occupe une belle partie de mon sac et que probablement je ne mettrai jamais !

Après le marché et des balades dans ls villages autours, je suis prête pour aller à la frontière avec le Laos, à Dien Bien Phu. Sleeping bus pour les viets, pas très sleeping pour eux vu qu’ils sont assis par terre et ils n’ont pas assez d’espace pour s’allonger. En descendant du bus pour la pause pipi j’ai marché sur les gens. Au milieu de la nuit je me suis réveillée et j’ai vu un vietnamien avec ses pieds sur moi et ses fesses sur une autre fille ! Une place dans le bus ne se refuse à personne !!
À DBP je prends un bus pour le Laos.

Vers où ? Mung kao, mueng ka, mun kuao ?? Eeuuhh…je sais pas trop, mon guide lonely n’est pas assez détaillé. Je sais juste que je veux m’arrêter au niveau d’un fleuve et le mec du bus semble avoir compris. On verra bien !
C’est parti ! Ah non, on passe chez le mécanicien avant, on ne sait jamais !

Ah, et il faut faire le plein d’essence ! Après 1h30…

C’est parti !!

Made in Vietnam

Đồng Hới, Quang Binh Province, Vietnam
Where:
Vietnam
Luci

Author Luci

Proud founder of Shego! - Sharing Exeperiences on the go!!

More posts by Luci

Leave a Reply